Philippe Cuper s’impose aujourd’hui comme l’un des leaders
de son instrument, restant l’un des plus fidèles à une esthétique héritée de l’école française.
Christian Merlin (Au coeur de L’orchestre – Fayard)